Mosquée d'Orly - Association Socio-culturelle et Cultuelle des Musulmans (ASCM)

Question posée par un fidèle :

Salem.

kabaa-icon-postJe vous prie de m'excuser de vous déranger, mais j'ai une question qui me préoccupe beaucoup : je voudrais partir pour la 'Omra cette année, néanmoins, j'ai une dette à la banque (contracté pour mes études, ma famille a globalement des revenus modestes et je ne connaissais personne pour me prêter d'argent, voilà pourquoi hélas je me suis tourné vers la banque,qu'Allah me pardonne).

Cette dette m'empêche-t-elle de partir?   Saleym 'aalikoum

divid

 

Réponse de Cheikh Mohamed H.

wa 'aleykoum salâm wa rahmatullâh wa barakâtuh

Tout d’abord, il est important de s’intéresser à la qualification juridique (hukm) de la ‘umra d’une part et du remboursement des dettes d’autre part. Cette petite mise au point peut, en effet, nous éclairer sur l’urgence ou non d’accomplir le petit pèlerinage.

Concernant l’acquittent d’une dette, les savants sont unanimes sur l’obligation de la rembourser. Cependant, quant à l’accomplissement de la ‘umra, ils n’ont pas tous le même avis. Il y a certes, certains d’entre eux (les šâfi‘ites et les hanbalites) qui rendent obligatoire l'accomplissement de la ‘umra au moins une fois dans sa vie. Quant aux autres (hanafites et mâlikites), ils jugent la ‘umra fortement recommandée (sunna mu’akkada). Ainsi, au regard de qui précède, il apparaît clairement qu’honorer sa dette est plus prioritaire par rapport à la ‘umra. Cela est d’autant plus vrai quand l’échéance de la dette est arrivée à son terme.

Cependant, si le besoin d’accomplir la ‘umra se fait ressentir, il est permis de partir à condition qu’il vous soit possible de rembourser votre dette. En d’autres termes, si vos biens ne suffisent pas pour honorer votre créance, alors il n’est pas permis de voyager. En revanche, si vos biens couvrent largement les frais du voyage et le payement de la dette, le voyage en vue d’accomplir la ‘umra sera par conséquent possible. Néanmoins, il faut ajouter à cela une somme suffisante afin de subvenir aux besoins des éventuelles personnes à votre charge qui ne vous accompagneront pas. En effet, le Messager d’Allah (salla Allâhu ‘alayhi wa sallam), a dit : « On ne peut pas commettre de péché plus grave que de négliger ceux que l’on doit nourrir. » (rapporté par Abû Dawûd). Par ailleurs, une personne garante du remboursement de votre dette ou une autorisation des ayants droit (vos créanciers) vous permettrait de voyager même si vos biens ne permettent pas pour le moment de rembourser la dette. Aussi, dans le cas où vos biens ne seraient pas suffisant mais qu’une rentrée d’argent vous parvient régulièrement (salaire ou autres...) qui vous permet de régler, de façon échelonnée, votre dette, alors votre voyage sera autorisé.

Puisse Allah pardonner nos fautes et accepter nos œuvres... Amîn.

Allâh sait mieux que quiconque (wa Allah a'lam). 

Wa salâm 'aleykoum wa rahmatullâh wa barakâtuh

 
cheap jordanscheap yeezysua yeezyjordans cheapjordan pas cherair jordan pas cherJordan scarpe